PETITS PAINS AU KAMUT

Désormais, quand on se rend à la gare Saint-Lazare, on peut faire ses courses alimentaires, acheter des vêtements, récupérer ses analyses médicales, chercher des médicaments, boire un verre… Je crois qu’on peut aussi prendre le train d’ailleurs, mais c’est à confirmer. En tout cas je suis rentrée en Normandie pour Pâques, et, après avoir mangé  l’équivalent de mon poids en chocolat, j’ai concocté différentes petites recettes bio rien que pour vous. Enfin d’abord pour ma famille et moi, mais je ne suis pas vache, je vous ai pris des photos ah ah. Elles sont toutes rapides et simples, alors vous pouvez vous secouer le bas des reins pour les cuisiner vous-mêmes. C’est drôle de faire ses courses chez Biocoop, parce que la faune est très spécifique, à base de profs retraités, de grands-mères hippies, de mères hautement consciencieuses… Mais les produits, eux, sont variés et originaux. Pour cette première recette, il suffit de se procurer de la farine de kamut – un blé antique utilisé en Mésopotamie, au petit goût de noisette (6 sur l’échelle de babossitude) – et du levain. Ca ne coûte quasiment rien, et vous obtiendrez assez de petits pains pour refaire Massada.

Pour une dizaine de petits pains

400g de farine de blé T65

100g de farine de kamut

300ml d’eau minérale tiède

60ml de lait

2cc de fleur de sel

3cc de levain

2CS de miel

Assortiment de graines, noix…

Dans un saladier, verser l’eau, le lait, le levain et le miel. Attendre une dizaine de minutes, puis ajouter les farines préalablement mélangées avec le sel. Former une boule de pâte et ajouter les graines. Couvrir d’un torchon et laisser reposer la pâte à température ambiante au minimum 2h – moi je l’ai laissée une nuit. Sur un plan de travail fariné, diviser la pâte en petites boules, et les disposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Placer dans le bas de four un récipient contenant de l’eau, pour faire le coup de buée (quel noble jargon). Mettre dans le four préchauffé à 200°C pour une petite demi-heure – le mieux c’est d’avoir un petit pain cobaye pour évaluer la cuisson.

%d blogueurs aiment cette page :