LES DIEUX DU STADE

Cette semaine j’ai relu Ô vous frères humains, revu La vérité si je mens: je me suis dit que j’allais voir la dernière exposition au mémorial de la Shoah dans la foulée (il me reste à manger des falafels ce week-end). Débutée au mois de novembre, elle se prolonge jusqu’à la fin du mois d’avril et porte pour suave nom Le sport européen à l’épreuve du nazisme. Ce n’est probablement pas l’exposition la plus joyeuse de l’année – vu l’endroit, ça peut se comprendre – mais c’est tout de même intéressant (et gratuit)(aucune ironie malsaine). En une heure on peut aisément parcourir les deux salles: la première montre l’évolution du rôle du sport dans les régimes totalitaires à une époque donnée, depuis les JO de Berlin en 1936 jusqu’à ceux de Londres en 1948, tandis que la seconde présente quelques unes des plus grandes figures sportives du moment, juives pour la plupart. Une raison majeure m’a poussée à me rendre à l’exposition: la photographie de l’affiche me fascine. Il s’agit d’une lanceuse de disque prise en plein mouvement par Liselotte Grschebina, photographe israélienne que j’ai découverte par la même. Elle est incroyable cette photo, elle rappelle Les dieux du stade de Leni Riefenstahl – détournement de la propagande nazi au profit d’une mise en valeur d’athlètes juifs – c’est une vraie beauté antique qui est dévoilée. Néanmoins une exposition ne se réduit pas à son affiche, et il faut bien avouer que les médias sont assez peu nombreux au regard de l’abondant texte qui les accompagne (que vous retrouverez sur le site web de l’expo, si la flemme de lire vous prend sur place). Les développements sur le sport dans les camps permettent de sortir de l’image fameuse de l’athlète aryen lors des grandes messes nazies pour évoquer une réalité concentrationnaire assez méconnue. Deux sportifs ont retenu mon attention, le boxeur Young Perez et le nageur Alfred Nakache –  faites un petit tour sur le web, ce sont deux figures honorables. C’est l’occasion enfin de se rendre au mémorial de la Shoah, et ce n’est jamais dénué d’intérêt à mon sens.

%d blogueurs aiment cette page :